Ces spécialités qui font la renommée de la région angevine

Spécialité angers

Lorsque l’on pense cuisine et gastronomie en France, les regards se portent le plus souvent sur la région lyonnaise avec ces célèbres « bouchons » et ses recettes traditionnelles. C’est notamment Curnonsky, célèbre critique culinaire qui fit de la ville la capitale mondiale de la gastronomie. Mais à bien y regarder, chaque recoin de France propose ses propres spécialités culinaires avec ça et là quelques petits trésors qui ne demandent qu’à être découverts. Certaines de ces spécialités ont parfois largement dépassé les frontières des provinces dont ils sont issus. Ainsi de l’Anjou avec quelques produits et créations locales qui raviront les papilles des gourmands et amateurs de bonnes choses. Découvrez quelques-unes de ces spécialités angevines qui valent absolument le détour.

Le Quernon d’Ardoise

Avez-vous déjà remarqué qu’en Anjou, le toit d’une bonne partie des maisons anciennes, et parfois même des plus récentes, est recouvert d’ardoise ? L’explication est simple, avec d’immenses carrières d’ardoise comme à Trélazé, tout près d’Angers, le choix de ce matériau pour réaliser la couverture des maisons s’est fait tout naturellement, donnant ce charme aux toitures angevines.

C’est en hommage à l’ardoise que fut créé en 1966, par La Petite Marquise, chocolatier à Angers, le Quernon d’Ardoise, une délicieuse friandise associant la nougatine caramélisée à un enrobage en chocolat bleu. Devenu un véritable emblème de la ville, c’est d’ailleurs l’un des souvenirs gourmands les plus prisés par les visiteurs de passage. Vous retrouverez ces spécialités dans les principaux lieux touristiques de la ville dotés d’une boutique, ou tout simplement chez le chocolatier qui l’a crée, aujourd’hui nommés La Maison du Quernon.

Le Cointreau

Au-delà de son histoire et de son château, l’Anjou s’inscrit dans une longue tradition de culture des plantes aromatiques et médicinales. C’est finalement tout naturellement qu’une série de liqueurs y furent créées, à l’instar notamment de la Menthe-Pastille, liqueur de menthe blanche, distillée par Giffard.

Mais la véritable star profitant aujourd’hui d’une renommée mondiale et d’une excellente réputation en cuisine est le Cointreau, une liqueur d’écorce d’orange à la fois douce et amère. Créée en 1849, la marque produit chaque année quelque 30 millions de flacons qu’elle distribue dans 200 pays à travers le monde. Pour découvrir le Cointreau, le plus simple reste de visiter la distillerie. Rendez-vous également dans l’un des restaurants angevins vous proposant de la cuisine traditionnelle. Assurément au moins un de leurs plats, mais surtout de leurs desserts, inclura une dose de Cointreau. N’hésitez pas à tester l’un des nombreux cocktails mettant à l’honneur le Cointreau, notamment la soupe angevine.

Ces spécialités angevines qui ne demandent qu’à être connues

Si le Quernon d’Ardoise et le Cointreau sont connus bien au-delà de l’Anjou, la région possède bien d’autres spécialités et recettes qui méritent le détour. En effet, le terroir angevin est loin d’être avare en ressources en tout genre qui ont donné naissance à des plates et desserts délicieux.

Si Le Mans s’enorgueillit de ces rillettes, l’Anjou a donné naissance aux rillauds, une spécialité charcutière à base de viande de porc aux aromates cuite dans sur saindoux. Du côté des desserts, citons également le crémet, un fromage frais le plus souvent servi avec des fraises et du sucre ; ou encore le pâté aux prunes, une spécialité pâtissière, sorte de tourte aux reines-claudes.

Vous ne connaissez pas encore toutes ces spécialités ? Faites un arrêt en Anjou à l’occasion. Vous pourrez ainsi découvrir tous les trésors du patrimoine historique, et dans notre cas tous les trésors du patrimoine gastronomique de la région angevine.

Laisser un commentaire