Eclairage écolo : où en est-on du côté des ampoules ?

ampoule écologie

Le besoin de lumière a toujours été essentiel pour les hommes. Dès que l’époque l’a permis, les demeures et bâtisses aux étroites fenêtres ont laissé place à de grandes ouvertes pour laisser entrer la lumière du soleil. Avec l’invention de l’ampoule électrique en 1878 par Joseph Swan (et oui, à tort on attribue souvent cette invention à Thomas Edison… Sans être totalement faut il n’a « seulement » améliorée), la vie dans la maison prend un nouveau tournant. La journée ne s’achève pas avec le coucher du soleil et l’on peut profiter plus confortablement des soirées. Aujourd’hui, les préoccupations en matière d’éclairage dépassent largement les seules préoccupations esthétiques et pratiques. A l’ère du réveil éco-responsable, où en sommes-nous du côté des ampoules ?

La longue évolution des ampoules électriques

Pendant de longues décennies, l’ampoule à incandescence a été l’unique solution d’éclairage électrique. Son fonctionnement est relativement simple : le courant électrique permet de porter à haute température un filament enferme dans une enveloppe en verre. Sous l’effet de la chaleur, le filament devient incandescent et offre un éclairage.

A la fin des années 50, une nouvelle ampoule voit le jour : l’ampoule halogène. Le filament de carbone est alors remplacé par un filament en tungstène, l’oxygène de l’ampoule remplacé par un gaz halogène.

Au milieu des années 70 apparaissent les premières ampoules fluocompactes. Plus complexes ces ampoules reposent sur l’éjection d’électrons excitant le mercure contenu dans l’ampoule. Retrouvant son état normal, celui-ci génère des rayons UV qui vont à leur tour exciter la couche fluorescente située sur la surface des ampoules fluocompactes. Ainsi est générée une lumière blanche.

Plus récemment sont arrivées les ampoules LED. Bien que datant des années 60, les LED n’ont été utilisés que récemment en éclairage, profitant des améliorations technologiques. Ce composant électronique est ainsi en mesure de générer une lumière blanche en ne produisant que peu de chaleur.

De la consommation excessive des premières ampoules à l’utilisation de mercures dans les lampes fluocompactes, force est de constater que les ampoules se sont avérées, encore récemment, peu écologiques. Les ampoules LED sont à ce jour la meilleure solution.

Éclairage LED : une ampoule plus écolo

Présentée juste avant, l’ampoule LED offre de nombreux avantages sur le plan écologique et écoresponsable, et de fait également sur le plan économique.

En effet, les ampoules LED sont bien moins gourmandes en électricité, largement moindres en comparaison avec les ampoules à incandescence. Les emballages des LED présentent ainsi 2 informations : la puissance consommée et la puissance restituée. Entre l’éclairage et la consommation réelle, la première économie est ici.

Plus encore, les ampoules LED bénéficient d’une durée de vie bien plus longue. La durée de vie d’une ampoule à incandescence s’établit aux alentours de 1 000 heures alors que celle d’une ampoule LED s’étale de 25 000 à 100 000 heures selon les modèles et leur qualité.

Au-delà de l’économie directe pour les consommateurs, on en vient donc à l’économie sur le plan écologique. Parce qu’elle consomme moins d’électricité, l’ampoule LED a également un effet bénéfique sur les émissions de CO2. Son utilisation généralisée aurait un réel impact sur ce plan.

Enfin, parce qu’elle a une durée de vie largement supérieure aux autres types d’ampoules, la LED permet de réduire les déchets liés à l’éclairage. Moins de remplacements, moins de gaspillage, moins de besoin en recyclage, pas d’utilisation de composants polluants comme le mercure des lampes fluocompactes.

Plus écologique et plus économique, l’ampoule LED est donc véritablement la solution d’éclairage idéale à l’heure actuelle. Et pour les amateurs de nouvelles technologies, elle s’adapte parfaitement aux nouveautés domotiques… Affaire à suivre sur ce sujet.

Laisser un commentaire