Quand réaliser l’entretien de sa piscine ?

entretien piscine

L’entretien régulier de la piscine est indispensable pour conserver une eau claire et saine invitant à la baignade. Qui voudrait nager dans une eau trouble, odorante ou verdâtre ? Pour éviter les problèmes, de nombreux équipements existent pour faciliter l’entretien régulier. Toutefois, si ces équipements agissent sur la pollution visible, il est parfois nécessaire de mettre la main à la pâte et de réaliser une étude plus poussée pour s’assurer de la qualité de l’eau.

Lutter contre la pollution de l’eau

Si connaître la qualité de l’eau est compliquée, il y a certains éléments qui doivent vous mettre la puce à l’oreille quand l’heure d’entretenir la piscine est arrivée. En effet, la présence de feuilles mortes, de sable ou de terre au fond du bassin, une eau colorée et une ligne d’eau sale sont les signes que l’entretien doit être réalisé. Si vous n’avez pas les outils nécessaires, le temps ou les connaissances requises pour le faire, vous pouvez faire appel au SAV de votre installateur ou faire appel à un pisciniste à Angers.

En premier lieu, il est nécessaire de retirer les éléments visibles et flottants avec une épuisette ainsi que passer le robot aspirateur pour retirer la pollution au fond du bassin. Vous pouvez également en profiter pour donner un coup sur les skimmers et vider les paniers et les filtres. Ces tâches doivent être réalisées régulièrement voire quotidiennement : en d’autres termes, dès que vous constatez une dégradation !

Vérifier la qualité de l’eau et l’état du revêtement

Pensez également à nettoyer régulièrement le revêtement (liner) et d’en vérifier l’état et s’assurer qu’aucune fissure n’est visible. Si vous constatez une augmentation de votre consommation d’eau, il peut y avoir une faille dans le revêtement ou dans le réseau. Dans ce cas, restez vigilant et faites appel à un professionnel pour vérifier l’ensemble de votre installation. En cas de fuite, il pourra vous apporter une solution adaptée en fonction du type de revêtement et vous accompagner pour réaliser un changement global pour une rénovation en toute sérénité.

Concernant le traitement de l’eau, le plus simple est d’installer un équipement de filtration, qui s’occupe d’environ 80% du travail, en complément d’un traitement au chlore. Selon l’environnement, vous pouvez adapter le traitement en conséquence ou trouver une alternative plus écologique et correspondant à vos besoins. Entre autres, vous pouvez opter pour l’électrolyse au sel (alternative intéressante au chlore), le brome et/ou l’oxygène actif comme traitement régulier ou curatif. La plupart de ces actions ne nécessitent qu’une action ponctuelle de votre part, contrairement à l’entretien esthétique qui est quasi quotidien. Il ne reste ensuite que l’analyse de l’eau pour vérifier, entre autres, le pH, le taux de chlore et de produits, le TAC ou le TH. Vous pourrez alors mettre en place un traitement préventif si toutes les données sont normales ou en curatif en cas de déséquilibre.

Bon à savoir : le système de filtration doit fonctionner sur une période équivalente à 50% de la température. Par exemple, si l’eau de la piscine est à 24°C, il convient de laisser le système fonctionner pendant 12h par jour.

Laisser un commentaire