Qu’est-ce que l’écotourisme ?

écotourisme

Tout le monde aime voyager, découvrir de nouveaux horizons et explorer des endroits magnifiques. Or, ce besoin de l’homme se révèle être porteur de désastres sur l’environnement ainsi que sur les conditions sanitaires.

Pour limiter ses dégâts, l’Organisation mondiale du tourisme invente le concept de l’écotourisme qui est l’une des branches du « tourisme durable ». Ce concept vise à minimiser l’impact environnemental afin de préserver les choses à long terme.

Le principe de base de l’écotourisme

Le terme « écotourisme » est un vocabulaire très connu depuis son apparition dans les années 1970. Selon la Société internationale d’écotourisme, ce concept est une forme de voyage responsable dans les zones naturelles qui contribue à la protection de l’environnement ainsi qu’au bien-être de la population locale. En d’autres termes, l’écotourisme est une démarche touristique engagée en faveur du développement durable.

Il est surtout centré sur la découverte de l’écosystème d’un milieu naturel tout en impliquant la participation active des touristes et de la population autochtones afin de sauvegarder la richesse de la biodiversité.

Dans ce cas, l’écotourisme se pratique en groupe dans la nature ou au sein d’une petite structure. Le fait de participer à une randonnée dans un parc accompagné d’un guide local, par exemple, est une forme d’écotourisme, car elle génère des revenus directs pour la communauté d’accueil.

Effectuer des activités en respectant l’environnement

Le respect de la nature passe par une bonne gestion des déchets. Pour éviter de polluer votre entourage, conservez vos ordures dans vos poches durant l’expédition et jetez-les une fois que vous serez de retour chez vous ou dans les poubelles publics.

C’est l’une des actions à adopter si vous voulez préserver l’environnement. De même, faites le choix d’acheter les produits locaux, notamment pour la consommation. De cette manière, vous contribuerez à la réduction du coût de la pollution engendrée par les transports de marchandises.

Lorsque vous effectuez un circuit en forêt, il est préférable de respecter le silence absolu. Certaines espèces faunistiques sont très sensibles au moindre bruit. En restant calme, vous pourrez apprécier votre découverte d’une autre manière.

Certes, la tentation de saisir l’animal est très forte lorsque vous vous trouvez face à lui. Mais, en adoptant ce réflexe, vous vous retrouvez complices des braconniers. Au final, vous détruisez l’écosystème local et contribuez à la disparition de certaines espèces. Pour plus d’informations vous pouvez visiter le site de voyage et d’écotourisme blogvoyage.org.

Les avantages et inconvénients de l’écotourisme

Le premier bénéfice du tourisme vert c’est bien évidemment la protection de l’environnement. L’écotourisme cherche toujours à valoriser les zones naturelles ou les sites culturels menacés.

Les voyageurs découvrent en même temps la faune, la flore, mais aussi les habitants de la région visitée. Contrairement au tourisme d’aventure ou encore le tourisme de nature, l’écotourisme lutte également contre la pauvreté c’est-à-dire qu’il participe au développement économique de la région à visiter.

Malheureusement, ce terme est utilisé d’une manière abusive de la part des professionnels, mais aussi des voyageurs. En effet, l’afflux massif des touristes dans un parc contribue à la détérioration des écosystèmes qui y résident.

Destination phare de l’écotourisme, la Costa Rica voit actuellement déferler des milliers de touristes. En outre, l’énergie consommée pour rejoindre un site écotouristique ne respecte pas les milieux naturels visités.

Voyager en plein cœur de la nature différemment

Comme vous pouvez le constater, l’écotourisme est un moyen facile de découvrir un site d’une autre façon. Ce concept n’est pas du tout réservé à une seule partie du monde. Il peut se pratiquer partout. Pour vivre une expérience inoubliable du tourisme vert, confiez l’organisation de votre périple à un tour opérateur ou une agence de voyages professionnels.

Laisser un commentaire