Vignoble à vendre : qui sont les nouveaux vignerons ?

qui sont les nouveaux vignerons

Qui sont les vignerons d’aujourd’hui et quels sont les profils intéressés par la transaction viticole ? Évidemment, parmi les personnes qui cherchent à acquérir des vignes, on va trouver les vignerons qui veulent agrandir leurs terres. On trouve aussi les salariés du secteur, qui veulent reprendre une propriété ou s’installer à leur compte. Il y a également beaucoup d’investisseurs étrangers qui cherchent à investir dans le viticole. Puis, il y a les nouveaux vignerons, des entrepreneurs épris de vitiviniculture aux personnes qui souhaitent se reconvertir pour s’adonner à leur passion.

Les vignerons en place

Aujourd’hui, des profils très variés ont le projet d’acheter une propriété viticole. Il y a évidemment de nombreux producteurs-négociants qui souhaitent simplement s’agrandir pour pérenniser leur entreprise et accroître les performances de leur domaine. On trouve par ailleurs un grand nombre de négociants en vin qui ont besoin d’augmenter leur sourcing et leur rentabilité. Pour répondre à la demande du marché, ces vignerons professionnels cherchent à acheter de la vigne. Le but de l’opération peut aussi viser une diversification des produits ou un essai dans l’agriculture biologique. En tout cas, qu’ils s’agissent de grandes ou petites entreprises, ces acquéreurs connaissent bien leur secteur.

Parmi les professionnels du vin, on trouve également les employés qui veulent reprendre un domaine viticole et s’installer à leur compte. Ces vignerons possèdent généralement tout le savoir-faire nécessaire relatif à la viticulture et à la viniculture. Souvent, le principal enjeu pour ce profil d’acquéreur sera de réunir les capitaux nécessaires à la reprise d’un domaine.

Les investisseurs étrangers

Malgré une certaine tendance au ralentissement des investissements étrangers, le secteur du vin continue d’attirer une trentaine de nationalités. Évidemment, les Britanniques, qui raffolent des vignobles français, arrivent en tête des investisseurs étrangers. Cependant, beaucoup ont cessé leurs investissements suite au retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. On trouve aussi un nombre important d’Allemands, de Belges, de Hollandais et de Suisses. On peut également noter la présence croissante des Chinois dans le Bordelais.

Les nouveaux vignerons : des profils de tous horizons

Les nouveaux vignerons ont des profils très divers. On peut notamment penser aux oenophiles qui vont avoir tendance à acheter des petits domaines ayant un potentiel en matière d’oenologie. Il y a aussi les hôteliers et commerçants qui s’intéressent à la fabrication de vin.

On pense également à tous les non-professionnels du vin qui sont toujours plus nombreux à sauter le pas pour se lancer dans l’aventure de la vitiviniculture. Ce sont les chefs d’entreprises ou les faux retraités qui ne peuvent pas cesser d’avoir des projets. Leur reconversion est un défi qui va leur permettre d’adopter un mode de vie de rêve : fabriquer et vendre leur propre vin et vivre dans un beau domaine de vigneron. D’autre part, l’investissement dans un domaine viticole représente pour eux une véritable solution fiscale.

Puis, il y a la nouvelle génération qui est en train de prendre le relais dans le secteur de la fabrication de vin. Ces jeunes vignerons envisagent généralement la viti-vini comme le projet de leur vie et cherchent à s’installer pour faire des vins de qualité dans une pratique respectueuse de l’environnement. Ils représentent la Nouvelle Vague des vins de France et sont également intéressés par le marché des transactions viticoles.

Laisser un commentaire